AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " [...] Un pensée dans une image. "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garance_Madder
Prostate fétide
Prostate fétide
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 30
Localisation : Plus au sud !

MessageSujet: " [...] Un pensée dans une image. "   Ven 11 Jan - 9:03

Hellow !

Puisque certains d'entre nous semblent avoir une plume assez sympa et une bonne dose de curiosité, j'ouvre, comme cela a été proposé, un topic dédié à la poésie.

Que vous soyez prose ou alexandrins, lyrique ou engagée, sonnets ou haïku voire même "au feeling" il y a moyen de passer du bon temps à se lire ! : )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Ven 11 Jan - 12:02

Je me lance avec un peu de prose !
Voici un texte que j'avais rédigé quand je jouais à Donjons&Dragons avec des amis, autour d'une table avec quelques dés et des feuilles de papier Smile

Vous m'avez même donné l'envie de le retoucher un peu pour l'occasion Razz
Enjoy rabbit



Grumby pénétra dans la pièce centrale du temple.

Cette partie des ruines était presque entièrement recouverte de verdure. Les blocs de pierre bleue, qui continuaient à soutenir les archaïques colonnes du bâtiment, étaient submergés sous les mousses et les lichens. Les racines de toute une panoplie de végétaux faisaient maintenant corps avec la construction, préservant les jointures des chambranles. Derrière cette verte luxuriance, presque surnaturelle par son abondance et son éclatante couleur, se cachait le temple, fruit de l’architecture des civilisations anciennes. La roche, encore peu entamée par l’érosion, ajoutait au tableau une subtile note d’éternité, qui conférait au lieu une certaine impression de puissance… L’ouvrage semblait être parfaitement conçu pour convier quiconque pénétrerait le sanctuaire à la spiritualité, à la méditation, fut-ce un homme ou un animal.

À peu de choses près, Grumby avait le sentiment que cette véritable œuvre d’art avait été réalisée jadis dans le simple but de lui permettre de la contempler, des milliers d’années après. Même lui, qui pourtant n’était pas croyant, ressentait l’essence divine en ces lieux, l’appel de la sagesse, pour atteindre la plénitude absolue.

Toutefois, ce n’était pas uniquement pour admirer les lieux que le jeune homme avait réalisé tout ce chemin. Il avait bravé mille périls pour parvenir jusqu’à ce temple secret de Syrval, dernier vestige de l’Empire Vulsan et, si la sérénité qui émanait des lieux ne le laissait pas insensible, il avait mieux à faire.

Au cœur de cette salle se trouvait un bassin, taillé dans une roche similaire à celle qui avait été utilisée pour les murs et le sol. Une statue de l’ancien Dieu Syrval, debout et serein, trônait derrière le réceptacle, en fixant son centre. L’effigie divine, en onyx, avait elle aussi quelque chose d’éternel. La pierre, presque intacte, avait été préservée du travail des ans et le Dieu restait là, intemporel. Par sa bouche, jaillissait une eau pure et limpide, aux reflets scintillants de mille feux… Grumby n’avait jamais rien vu de tel. Ses yeux garderaient à jamais la vision de ce fluide comme celle d’un flux de météorites étincelantes s’embrasant au contact de l’atmosphère.

Quoi qu’il en soit, cette eau devait sans doute provenir d’une quelconque source encore active. Cependant, son apparence en disait long sur le trajet qu’elle avait suivi, et quand Grumby posa à nouveau son regard sur le jet d’eau, il fut une seconde fois frappé de stupeur. Le miroir créé par le film liquide, au milieu de ces ruines magnifiques, inspirait une sorte d’interface qui transcenderait l’observateur, le mettrait en relation avec la Divinité elle-même !

Le regard de Syrval, en faisant abstraction des effluves surnaturels de l’eau qui étourdissent ceux qui la regardent, aboutissait à un pavé de marbre érigé dans le bassin. La pièce d’eau proprement dite, vue de plus près, ressemblait davantage à un insondable abîme qu’à un bassin. C’était un véritable gouffre de noirceur, engloutissant le monde, communiquant directement avec le centre de la Terre, reliant le Dieu lointain à la planète.

Ce pavé de marbre, sculpté dans une roche aussi impeccable que celle de la statue, aux angles plus parfaits que n’importe quel cube, remontait à la surface de la croûte terrestre avec un présent : Dülnyuth.

Courbée, fuselée, l’obscure lame d’obsidienne était tout droit sortie du noyau de l’astre. Par la finesse de son tranchant, par les indéchiffrables glyphes et runes qui ornaient le jade de son manche, par les ténèbres de son éclat, Dülnyuth, scellée dans la colonne de marbre, dépassait l’univers tout entier par sa magnificence. L’existence-même des mousses vertes qui tapissaient la salle en devenait presque absurde.
Mais ces végétaux… Étaient-ils seulement réels ? La puissance de leur chlorophylle n’avait-elle pas une connotation irrationnelle ? La jeunesse éternelle des sculptures n’était-elle pas l’œuvre d’un précis de sorcellerie ? L’eau et ses secrets ne pouvait-elle pas être une illusion ?

Tout ceci aurait du mettre la puce à l’oreille de Grumby… C’était sans compter l’esprit poétique et l’insouciance du jeune homme qui, appelé par Syrval, n’avait plus d’yeux que pour son sabre, Dülnyuth.

Grumby prit appui sur le rebord du bassin et, regardant une dernière fois vers la statue, comme pour vérifier s’il allait bel et bien accomplir le dessein du Dieu, il saisit la lame et l’extirpa avec force de son piédestal.

L'homme perdit consistance, emportant avec lui les seules traces de son expédition aventureuse et de son passage en ce temple.

***

En maraude dans la jungle environnante, un fauve passa à proximité de la ruine. À hauteur de la salle, il aperçut par une fenêtre la sombre lame, encastrée dans son socle de marbre. Il se détourna du temple, évitant de trop s’approcher de la statue.

Dans la civilisation Vulsane, Syrval était le Dieu du Néant.


Dernière édition par Frosty le Ven 11 Jan - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance_Madder
Prostate fétide
Prostate fétide
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 30
Localisation : Plus au sud !

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Ven 11 Jan - 17:09

Oh... j'suis juste fan.

J'adore ton style et l'univers que tu parviens à créer.

Il y a tellement de relief, de couleurs, de sensations...

J'm'y suis complètement perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Ven 11 Jan - 18:17

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Sam 12 Jan - 15:56

À toi Prunelle-de-tes-yeux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrmidon
Pustule bubonique
Pustule bubonique
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Sam 12 Jan - 18:13

Alors moi j'écris un peu sur des thèmes différents.
J'suis plutot polar d'ailleurs.

j'vous propose un petit texte sans prétention que j'ai écris dernièrement pour une revue estudiantine de Bordeaux ou il sera mis en commun avec des photos et dessins d'autre artiste suivant le thème "Moulin": il s'appelle Sur la colline.

Sur la colline.
De loin il s'imposait à la vue : planté là, droit comme un I, surplombant toute la vallée.
C'était un vieux moulin en haut d'une colline recouverte d'herbe grasse et de coquelicots. On y venait pour s'y perdre, s'y réfugier ou bien pour s'y bécoter.
Souvent pour s'y bécoter à vrai dire.
Le toit était effondré, et très tard le soir des jeunes gens s'y retrouvaient pour contempler les étoiles et refaire le monde autour d'un feu de camp improvisé qui enluminait le ventre du moulin. Au son d'une guitare mal accordée, mais vibrante de foi, on se racontait et on discutait de tout et de rien.
En son sein on pouvait s'imaginer un monde tout entier. Et tout un tas de légendes étaient nées aux fil des années. Elles s'étaient transmises, de feu de camp en feu de camp, de bouche à oreille...
Bien sûr, on faisait souvent allusion à ce fameux conquistador parti se battre contre des moulins à vent à tort ou à raison, mais le plus souvent, on inventait des histoires fantasmagoriques.
Il en est une qui revenait souvent comme étant la seule véridique à propos du moulin.
On racontait qu'autrefois, un musicien le faisait tourner grâce à sa musique. Il pianotait, disait-on, sur un clavecin caché dans un recoin secret, et les ailes de ce géant de pierre se mettaient à tourner suivant la musique qu'il jouait.
La meule s'enclenchait et le moulin fonctionnait au son du Vent. Car ce musicien savait parler aux vents. Et les vents faisaient vivre le moulin.
Le musicien était un homme de la ville que personne ne connaissait, mais qui revenait tous les étés pour faire fonctionner le moulin.
Un jour, il ne vint plus.
Et le moulin mourut.
C'était une ruine fière qui avait perdu son histoire et son maître, sa fonction et son allure d'antan. Mais qui avait acquis une aura quasi mystique, légendaire.
Pour les enfants du village et les quelques rêveurs poétiques, ce moulin était soit un refuge, un abri, soit un fier vestige du passé, soit une machine à rêves. Parfois même c'était tout cela à la fois.

Mais au fond, ce n'était qu'un vieux moulin abandonné en haut d'une colline surplombant la vallée.

[u]


Dernière édition par Myrmidon le Sam 12 Jan - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Sam 12 Jan - 18:16

Frosty aime ça pig
C'est donc un jeune rêveur qui se cache derrière ce blason noir de gang motocycliste ? Razz


Nice, la nouvelle dans le recueil !
Je la lirais avec plaisir ! Smile

Vous m'avez redonné envie de VRAIMENT écrire. Et pas que sur de l'héroic fantasy Wink
C'est chouette Twisted Evil Twisted Evil
Peace Twisted Evil albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance_Madder
Prostate fétide
Prostate fétide
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 30
Localisation : Plus au sud !

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Sam 12 Jan - 22:59

Rha Myrmi, ton histoire, elle est trop jolie et triste, on dirait un conte...

C'est vraiment agréable de vous lire les garçon, ça me change les idées et ça me met de bonne humeur !

Bon bon bon, alors, pendant plusieurs semaines, à la Fac, je participais à un atelier d'écriture...
Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, on lit des extraits d’œuvres choisies selon un thème,
puis on écrit quelque chose et pour finir on lit notre production à voix haute.

Je vous livre un de mes derniers poèmes de l'époque.



Il s'intitule "Saison"


L'automne...
C'est le vif reflet d'un corbeau aphone,
Le tapis de feuilles rousses que foulent mes pieds nus,
L'automne, c'est l'imprévu.

C'est la rude caresse d'une main glacée
Le sérieux de ton regard boisé.
C'est le tremblement de ma main sur le papier,
La passion ranimée.

L'automne est notre saison.
C'est l'instant des tendres retrouvailles, un frisson.
C'est ta voix qui éclate dans mon ciel
Lorsque ton regard se fait miel...

L'automne, c'est la piqûre de mes mains gelées dans ton cou
C'est l'odeur de ton corps chaud et doux.
L'automne qui passe, c'est notre année à nous.
C'est une parenthèse dans ce monde fou...

Le renouveau bienvenu
L'oubli tant attendu.

L'automne, c'est la paix retrouvée pour un instant,
C'est enfin, la couleur de ton sourire d'enfant.
L'automne,
C'est nous, notre amour c'est l'automne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrmidon
Pustule bubonique
Pustule bubonique
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Sam 12 Jan - 23:48

pas mal du tout Smile j'aime beaucoup le début! j'ai aussi tenté les atelier écriture a la fac, ça m'a gonflé, les gens se prennait trop au serieux là ou j'étais !
Allé j'en livre un que j'ai fait il y a longtemps. Soeyz indulgents Very Happy


Comptine d'un soir

on a déchiffré les runes.
Il y a au détour, un vaurien.
Et Les loups hurlent à la lune,
Tandis que les chiens pleurent en son sein.
Envoutant envoutement, Enchanteur enchantement.
un "toujours", un lendemain... lui caracole d'un revers de la main.
à l'extrême limite de la césure,
un souffle nait qui le découvre, nu.
Au contraire d'une flamme mûre,
Il est, aussi bien qu'il fut.
transe,
Planant.
Un rempart de soupirs,
Au corps à corps, plie encore sous son poids.
Il s'arme de souvenirs,
Mais toujours, un tiens vaut mieux que deux tu l'auras.
Un mot et c'est déjà presque oui.
Triste angle mort à ceux qui,
Les yeux mi-clos, les rêves en l'air,
Gardent leurs idées pour se taire.

Un empire pour un regard,
au creux de tes hanches.
crois tu qu'il est trop tard
quand j'illumine, il flanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Dim 13 Jan - 9:29

Nice tous les deux Smile

Je suis d'accord avec Myrmidon, le début de ton poème est particulièrement superbe Prune !


Pour la comptine, j'adore ça :

Triste angle mort à ceux qui,
Les yeux mi-clos, les rêves en l'air,
Gardent leurs idées pour se taire.



Keep up the good work ! Razz
Je posterai à nouveau avec plaisir dès que faire se pourra ;-)
Peut-être que Mr.Paccaud et les autres finiront par nous rejoindra dans ce vortex scriptural !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrPaccaud
Prostate fétide
Prostate fétide
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 27
Localisation : Orbite de Goatswood

MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   Dim 13 Jan - 18:58

Vous avez chacun une bien jolie plume !
Je vous rejoindrais bien dans ce vortex passionnant, mais je n'ai actuellement (et jusqu'à la fin du mois) que quelques minutes pour moi, le soir et de temps en temps la journée...
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne suis plus trop actif sur le Fv, mea culpa, mais je tente quand-même de m'enquérir de chaque sujet et décisions Smile


Et qui sait... une fois mes examens finis, peut-être me laisserai-je emporter par l'inspiration d'une nuit sans sommeil sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helterskelter.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " [...] Un pensée dans une image. "   

Revenir en haut Aller en bas
 
" [...] Un pensée dans une image. "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] PS2 + Matrix Infinity cablée RGB = oscillations dans l'image
» Vidéos et images insolites
» Exposez vos plus belles photos d'amour lbp ici
» Changer l'interface.
» La waaagh du grand Skarsnik (par Bupsill Bellysnifer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Helter Skelter :: L'outre-monde :: Taverne-
Sauter vers: