AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Écrivain boy(s)!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lapinox
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 21
Localisation : Hannut

MessageSujet: ~ Écrivain boy(s)!   Jeu 10 Jan - 15:56

Voilà, je vous "copie-colle" un petit "avant-goût" de mon histoire. Bien sûr, il y a des fautes d'orthographe, de frappe, parfois même de phrase et de sens, que je dois encore retravailler. Je dois aussi, il me semble, plus décrire les personnages. Mais soit, ce n'est que la version 0.1, c'est un petit extrait, je n'ai pas encore déterminer les chapitres, mais je crois que ce sera le premier. J'accepte toutes critiques, mais ne soyez pas trop méchants, à 1' ans on écrit pas un best-seller!

NB: Ne pas voler mes œuvres! Very Happy










#toc, .toc, .mw-warning { border: 1px solid rgb(170, 170, 170); background-color: rgb(249, 249, 249); padding: 5px; font-size: 95%; }#toc h2, .toc h2 { display: inline; border: medium none; padding: 0px; font-size: 100%; font-weight: bold; }#toc #toctitle, .toc #toctitle, #toc .toctitle, .toc .toctitle { text-align: center; }#toc ul, .toc ul { list-style-type: none; list-style-image: none; margin-left: 0px; padding-left: 0px; text-align: left; }#toc ul ul, .toc ul ul { margin: 0px 0px 0px 2em; }#toc .toctoggle, .toc .toctoggle { font-size: 94%; }body { font-family: 'Times New Roman'; font-style: normal; font-weight: normal; color: rgb(0, 0, 0); widows: 2; text-decoration: none; font-variant: normal; font-size: 12pt; text-indent: 0in; text-align: left; }table { }td { border-collapse: collapse; text-align: left; vertical-align: top; }p, h1, h2, h3, li { color: rgb(0, 0, 0); font-family: 'Times New Roman'; font-size: 12pt; text-align: left; }




Mon père et ma mère étaient morts. J’étais seul, lié à mon destin. Je ne pouvais pas faire semblant que tout allait bien, car ce serait mentir à tous, mais aussi à moi-même. Ce serait trahir ce que j’avais promis à maman avant qu’elle meure. En effet, elle devait partir au front soigner les blessés. Mais quelque chose me disait qu’elle ne reviendrait pas. Je crois aussi qu’elle le savait. C’est sûrement pour ça qu’elle m’a confié Léa, ma petite sœur âgée de six ans, en me faisant promettre de m’occuper d’elle au plus grand soin. C’est sûrement ça qui faisait ma force, qui m’obligeait à ne pas baisser les bras. D’habitude, je savais que j’aurais pleuré en ayant compris qu’elle mourrait. Je suis plutôt du genre sensible, voire trop. Mais ce jour-là, je me sentais plus fort que jamais. Si ce pacte entre ma mère et moi venait malencontreusement à se rompre, c’est comme si un torrent de lave brûlante se lâchait pour m’enlever la vie.

Papa nous avait mis tous les deux dans une famille d’accueil, à Streepwood. Autant avouer que la ville ne sentait pas la richesse, la bonté et la joie partout. Tout du contraire. Je dirais qu’elle humait plutôt les poubelles, la mauvaise humeur, la pauvreté... mais ce qui empestait, c’était le désespoir. À vrai dire, je comprenais un peu les habitants de cette ville. Depuis que les usines se sont décuplées, l’air est devenu assez vite irrespirable. Chacun devait se munir d’un masque à oxygène si la personne dite sortait plus d’une demie heure. Si cet oubli était, la personne, intoxiquée, mourrait. Triste vie. Mais j’avais appris à grandir comme ça. Dans Little Green, un village pas plus charmant que celui-ci, d’ailleurs. Enfin soit, lorsque nous arrivâmes chez Mr et Mme Sterman, un... vieux couple. Pas de télévision, pas de radio, pas d’ordinateur.. Rien. Heureusement que j’avais mon téléphone portable, sinon le suicide était assuré. Je savais me tenir correctement, j’avais été bien élevé. Je gardais mes pensées pour moi-même, car elles étaient la plupart du temps égoïstes, impulsives, voire même égocentriques. Ma sœur n’avait pas encore été doté de ce don. Elle disait tout ce qu’elle pensait. Lorsque que nous rentrâmes dans la vieille demeure, je vis qu’elle était aussi âgée que ses propriétaires. J’entendis Léa souffler fort.


- Je veux rentrer, Luc. J’aime pas ici. Ça pue la poussière, et en plus tout est moche.

Je faillis lui donner une petit frappe tellement elle avait été impolie. Madame Sterman prit la parole. Bien qu’elle était grave, on sentait de la douceur et de la gentillesse dans sa voix.


- Voyons, Léa. Ici, ce n’est peut-être pas chez toi, mais tu y vivras tout de même quelques temps. Si tu commences à tout critiquer, ce ne sera ni gai pour toi, ni pour nous tous, d’ailleurs.

- Veux rentrer voir papa et maman..., dit-elle, en gémissant.

- Papa et maman sont... comment dire... au ciel? dis-je, un peu bredouillant.

- On ne les reverra plus alors? dit-elle, les larmes aux yeux.

- Mais si, mais on ne sait pas quand/.. Dans longtemps, sûrement, mais ils viendront. Je te le promets, radotai-je un peu.


Et elle vint s’asseoir sur mes genoux. Je la rassurai en lui soufflant des mots gentils à l’oreille.

Mr Sterman prit pour la première fois la parole.


- Enfin bon, c’est pas tout ça, mais il faut qu’on vous monte vos affaires dans la chambre! Allez, Marie-Rose, viens m’aider! Ce n’est pas mon vieux dos qui arrivera à soulever tout ça!

Je rigolai en voyant ce cher Mr Sterman soulever avec difficulté nos bagages. J’aurais pu l’aider, mais j’avais Léa sur mes genoux. Après quelques minutes, je décidai d’aller me coucher durant quelques heures, car le voyage avait été long. Léa ne voulait pas dormir, comme elle le disait, jusqu’à ce que je la vis bailler et s’endormir. Quelle amour. Je montai les escaliers et la mis dans son lit. Il était miteux, plein de trous. Je crois qu’on s’y habituera, avec le temps. Du moins je l’espère. Je me couchai, et m’endormis.


*

Lorsque je me réveillai, je vis par la fenêtre qu’il faisait déjà noir. Je me demandais combien de temps j’avais dormi. Une heure? Quelques heures? Un jour? Toutes les possibilités étaient plausibles, j’étais tellement fatigué en me couchant. Je descendis rapidement. Je n’avais pas besoin de m’habiller, car je n’avais pas pris la peine de m’ôter les vêtements avant de m’endormir. Je me heurta à Mme Sterman dans les escaliers, qui avait l’air très nerveuse.


- Pardon! dis-je.
- Ce... ce n’est rien... Mais...Tu es réveillé? Déjà?Enfin bon... au revoir!

- Mais qu’est-ce que vous avez? Et puis combien de temps ai-je dormi?

- Rien... rien... me dit-elle, presque en crise d’angoisse.

- Tu as dormi cent ans!


Je me retournai, pour voir qui avait crié cette réponse. Léa.

- ... C’est vrai? dis-je, un peu déboussolé.

- Mais non, que t’es bête! Tu crois encore à la Belle au Bois Dormant!

Elle rigola.

- Petite peste! Viens un peu que je t’attrape.


On courait dans toute la maison, en rigolant comme des fous! Puis, je la perdis de vue, je faisais semblant qu’elle courait plus vite que moi. C’était très drôle. Mais lorsque je courais en la cherchant, en criant des «Où es-tu, sale chipie? Où es-tu?», j’entendis, au seuil de la porte, Mr Sterman discuter avec un inconnu. Je n’entendais presque rien de ce qu’ils disaient, mais je compris tout de même quelque chose.


- Comment? Mais pourquoi les voulez-vous? On nous les a confié dans des familles d’accueil! Nous sommes leurs vrais parents, maintenant! dit Mr Sterman, apeuré.

- En effet, ce sont vos enfants, mais nous en avons besoin. Vous savez autant que moi que nous courons tout droit à la catastrophe, à la perte de la trace humaine. Nous avons besoin de cent individus pour recréer un ville au beau milieu du désert, à l’abri des intoxications et de la pollution. C’est notre dernière chance. Sachez tout de même que si vous refusez, vous mourrez.

- Je... vous avez gagner. Je m’avoue vaincu. Vous pourrez les prendre demain matin, à six heures trente.

- Parfait! Qu’ils soient affamés et assoiffés avant leur départ! Qu’il ne mangent pas d’ici demain matin! Nous devons faire des analyses et ils ne doivent avoir rien dans leur estomac.

- N’est-ce pas trop dangereux?

- Bien sûr que non, fit-il, comme si a coulait de source.

- Bien... alors à demain.

- C’est cela, à demain.



Après avoir entendu la nouvelle terrible, je réussis tout de même à me rendormir, car j’avais encore un peu sommeil. Léa me dit quand même l’heure avant de me coucher. Six heures du matin. J’avais donc dormi quelques heures. Je crois m’être couché vers vingt heures.

Quelqu’un me réveilla assez violemment, mais avec une voix de douce. J’aurais reconnu la voix de Mme Sterman entre mille.


- Quoi? Il est cinq heures et demie du matin! Laissez-moi encore un peu dormir! S’il vous plaît...


Je sombrai de nouveau, lorsque à ma plus grande surprise, Mme Sterman le mis la main à la figure, assez fort. J’avais mal.


- Aïe! Mais qu’est-ce qui vous prend!

- On discutera plus tard. Descends! Grouille-toi!

Je descendis, bien que mon cerveau me disait «Attention, danger!».

Je m’arrêtai brusquement dans l’escalier.

Léa.


- Pourquoi t’arrêtes-tu? On va être en retard!

- Où est Léa? Et j’ai faim!

- Tu mangeras plus tard! Et Léa est déjà dans la voiture!

- Quelle voiture?

- Tais-toi et avance! me dit-elle en me poussant.

Je ne l’avais jamais vu aussi agressive.


En descendant, je vis une voiture garée devant la maison, dans la porte d’entrée entrouverte. J’entrai dans la voiture sans discuter. Je vis Léa qui dormait dans la voiture. Sans doute avait-elle encore sommeil. Je vis le conducteur. Ce n’était ni Mr Sterman, ni Mme Sterman. C’était un conducteur avec forte carrure, des lunettes noires dont on ne voyait pas les yeux, le foulard au cou. En gros, le gars à ne pas fréquenter si tu ne veux pas avoir d’ennuis. Dès que je fus entièrement entré dans l’automobile, on me claqua la porte sans que je puisse dire un mot d’au revoir à ma famille d’accueil. Peut-être n’en avaient-ils pas envie. Peut-être avaient-ils honte? Quoi qu’il en soit, il était trop tard. Nous étions dans la voiture d’un parfait inconnu. Puisque Léa dormait, je pris la parole, avec un ton un peu hésitant. Mais il faut dire qu’à quatorze ans, je n’avais pas encore ma voix d’adulte.


- Qui êtes-vous? Pourquoi nous emmenez-vous? Où allons-nous? dis-je en reprenant mon souffle.

- Du calme, du calme. Pour commencer, je me nomme Andrey. Andray Young. Nous allons chez des amis à tes parents. Ceux d’où tu viens de partir.

- Pas besoin de me mentir, dis-je. Je vous ai entendu parler avec Mr Sterman hier. Vous parliez d’une colonie dans le désert. En plus vous mentez sur votre nom. Vous vous appelez Jordan Kaporal. Je viens de le voir sur vos papiers d’identité, dans la portière. Pathétique.

- Puisque tu as tout découvert, peut-être que ce sera plus facile. En effet, je suis Jordan Kaporal, membre à part entière des trois anciens de cette immense cité. Depuis quelques dizaines d’années, l’air devient de moi en moins respirable. Nous craignons à des révoltes, à la guerre, pour en finir à l’extermination de la race humaine. Alors, pour ne pas risquer la mort de tous, nous avons décidé de choisir cent personnes en ce tel vaste monde, complètement au hasard absolu. Et il eût fallu que tu fasses partie de ces personnes. Aussi cruels que nous puissions paraître, nous avons décidé que si l’un des choisi avait un voire plusieurs frères et sœurs, un seul pourrait l’accompagner. Léa avait été choisi, et tu l’as suivi par la même occasion.
- Pourquoi ne mettre que cent personnes dans ce trou paumé?, dis-je, étonnement, calme.

- Car nous devons garder assez de personnes ayant la capacité de se battre. Nous devons tout de même nous préparer à quelconque attaque de l’ennemi! Cent ne nous paraissait ni trop, ni trop peu. Trop peu, c’est-à-dire inférieur à cent, aurait été fatal à la ville. Vous n’auriez pas survécu.

- Survivre à quoi? Si il y a des adultes, ils trouveront à manger, la nature regorge de nourriture!

- Sauf que j’ai oublié de mentionner quelque chose. Le point le plus important, en plus.

- Ah oui? Et qu'est-ce que c'est? dis-je, intriqué.

- Je ne sais pas trop comment aborder le sujet.

- Allez-y droit au but.

- Si tu le veux, je le ferai. Alors voilà, je me lance. Dans ce désert, il n’y a rien.

- Comment ça rien? Pas à manger, pas à boire?

- Si, il y a des ressources. Beaucoup, même. Bien qu’elles ne soient inépuisables.

- Alors quel est le problème?

- C’est qu’il n’y a rien de construit.


Je fus choqué. Soit il était fou, soit il nous envoyait à une mort certaine. Mais j’essayais de garder mon calme, et pris la parole comme si de rien n’était.


- Bah. On aura qu’à construire, puisqu’il y a des matériaux.

- Tu crois que c’est si facile?

- Bien sûr. Les adultes et les enfants travailleront la journée, et nous nous reposerons bien paisiblement le soir, à se prélasser au clair de lune.

- Je dois aussi te dire quelque chose...

- Allez-y.

- La nuit, des sortes de personnes génétiquement modifiées errent dans le désert. Des personnes pas normales, quoi.

- Ah... Et à quoi ressemblent-elles? Sont-elles dangereuses?

- Tu regardes parfois la télévision?

- Oui, pourquoi?

- Et tu regardes aussi, de temps en temps, des fils m’épouvantes?

- Ça m’arrive, oui!

- Tu connais beaucoup de personnages du genre Frankenstein, Dracula,...?

- Oui, oui et oui! Je vous ai dit d’aller droit au but. C’est la moindre des choses que vous nous devez, à moi et ma sœur.

- C’est vrai.. Mais je ne sais pas comment tu vas digérer la nouvelle..

- Je digère tout sauf les choux-fleur, merci de vous occuper de ma santé alimentaire, mais tel n’est pas le problème.

- Et bien...

- Tout est clair pour moi. Soit vous me le dites, soit je ne fais pas un kilomètre de plus dans cette voiture. À vous le choix.

- Ces personnes génétiquement modifiées... celles qui ne sont pas naturelles...

- ALLEZ-Y!

- Ce... Ce sont des zombies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance_Madder
Prostate fétide
Prostate fétide
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 30
Localisation : Plus au sud !

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Ven 11 Jan - 8:37

Alors, déjà il y a de l'idée c'est sûr.

Ma première critique :

Certaines faits ne sont pas très "réalistes" par exemple ton jeune héros se rendors paisiblement après avoir surpris une conversation qui laisse clairement à penser que sa petite sœur et lui sont en danger.

Ma seconde critique :

Choisis le temps de ta narration. Il faut t'y tenir ! Là on a :

x passé simple
x passé composé
x imparfait
x futur simple
x et même un passé antérieur.

Ce qui a pour effet que le lecteur a du mal à suivre le fil de ton histoire.

Enfin, il y a quelques tournures de phrases qui ne sont pas françaises et quelques choix de verbes qui ne sont pas pertinents ainsi qu'une certaine redondance dans ta description (choix d'adjectifs trop similaires).

Je ne vais pas tout te dire ici, mais si ça t’intéresse, je te propose de t'aider comme je pourrais.

Moi, en tout cas, ça me plairait de bosser avec un écrivain en herbe ! : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Ven 11 Jan - 10:52

Christou a écrit:
J'accepte toutes critiques, mais ne soyez pas trop méchants, à 1' ans on écrit pas un best-seller !

Haha t'inquiète, on ne sera pas trop méchant pour un gars de 1' an ;-D

(Désolé de reprendre ce genre de trucs, mais c'est plus fort que moi >.<)


Sinon je suis d'accord avec Prune, ya de l'idée Smile

Perso, fondamentalement, dans l'histoire y a un seul truc qui me dérange, c'est le même que Prune :
à 14 piges, en pleine nuit tu apprends que le lendemain ta soeur et toi allez partir avec un type louche, et qu'avant ça, tu ne vas rien manger ou boire pour faire des analyses... affraid
En effet, tu ne te rendors pas après ^^

Pour la suite Smile, ce que je suis impatient de découvrir c'est :
- ce qui justifie le choix de ce désert pour reconstruire la ville ;
- ce qui RE-justifie le choix de ce désert SACHANT QU'IL Y A DES ZOMBIES dedans affraid . Parce que si c'est la pollution chaotique dans le monde autour, que l'humanité va à sa perte... Peut-être qu'un endroit désert infesté de zombies n'est pas le meilleur refuge Wink.


J'ai hâte de voir la suite Very Happy


N.B. : Prune a déjà dit l'essentiel pour la forme, donc voilà Wink
Mais franchement, c'est bien, beaucoup de gens de tout âge seraient incapables d'écrire ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lapinox
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 21
Localisation : Hannut

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Ven 11 Jan - 13:23

Merci pour vos critiques, je me rends bien compte que quelques fois je ne me rends pas compte tout de suite ce que je j'écris, ce qui peut peut-être porter confusion.

Autre fait, je ne comprends pas très bien mon "temps de narration" dont a parlé PruneGarance. J'ai beau réfléchir, je ne comprends pas. Tu pourrais être plus claire? Smile

Et pour le fait qu'il se rendorme paisiblement, je dois admettre que ça ne colle pas. Je changerai dès que j'en aurai l'occasion et le courage!).

NB: Oui, Prune, ça me plairait de travailler avec toi, même si ça se fera virtuellement et donc difficilement, mais on peut essayer!


Quand je serai célèbre, je vous ferai une petite dédi dans le début de mon best-seller!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Ven 11 Jan - 14:00

Pour le temps de la narration :

Quant tu rédiges une histoire (ou un morceau d'histoire, etc.), il faut rester cohérent sur le temps de conjugaison des verbes que tu emploies, par rapport à ton histoire.
C'est pas simple de s'y tenir, mais par exemple, je connais deux façons de procéder (je suppose qu'il y en a d'autres bien sûr ^^) :

- Tu parles à l'indicatif présent. Tout ce qui se passe directement dans ton histoire est au présent. Si tu fais référence à des évènements qui ont eu lieu dans le passé par rapport à ton histoire, tu utilises le passé composé. Pour les éléments futurs, tu emploies le futur simple Smile

OU :

- Tu utilises l'imparfait. Tout ce que tu décris est à l'imparfait. Pour les évènements passés par rapport à l'histoire, on utilise le passé antérieur. Pour les évènements futurs, on utilise le conditionnel.
Quand un évènement "particulier, précis dans le temps, presque instantané, qui se démarque du reste de la narration" se produit, on utilise le passé simple.

Euh... un bref exemple d'usage de l'imparfait, du passé antérieur et du passé simple :
Tout était calme dans le bureau pendant que John expliquait les détails de son enquête... Quant il eût fini, Paul se leva soudain, se saisit d'une tasse et la fracassa au sol !


Hm ce que j'ai dit peut sûrement être mieux dit / amélioré, ptêt que Prune s'y connaît mieux pour plus de détails Razz



Mais l'idée, c'est que si tu commences au présent, tu restes au présent.
Si tu fais l'imparfait, tu restes à l'imparfait.
En rédigeant, on a facilement tendance à passer de l'un à l'autre, sans réelle raison...
Alors que pour le lecteur, ça implique des difficultés à situer les différents éléments de l'histoire de façon chronologiquement correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lapinox
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 21
Localisation : Hannut

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Ven 11 Jan - 16:13

Merci pour tes renseignements, plus précis. Je me pose encore, tout de même, la même question... Où ai-je fait erreur? Tu ne peux pas me citer une partie du mon texte fautif? Pour que je voie par un exemple. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance_Madder
Prostate fétide
Prostate fétide
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 30
Localisation : Plus au sud !

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Ven 11 Jan - 16:48

Je t'expliquerais tout ça si tu m'envoie une demande sur face (je peux pas t'inviter comme je t'ai dit) : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrPaccaud
Prostate fétide
Prostate fétide
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 27
Localisation : Orbite de Goatswood

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Ven 11 Jan - 19:20

L'histoire est intéressante, on sent l'inspiration Hordienne What a Face
Tu as mis combien de temps pour écrire tout ça ?

Je me rends pas compte, personnellement j'ai de la peine avec les descriptions, je m'emmêle ou me répète vite ! Je trouve difficile de décrire une atmosphère, une personne ou un lieu tout en restant cohérent et suffisamment concret pour que le lecteur puisse s'imaginer la chose mais suffisamment abstrait et créatif pour apporter la touche de magie.

Du coup je peux pas trop critiquer Razz mais simplement dire bravo !
Moi mon truc c'est plutôt la musique et le bilboquet....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helterskelter.jdrforum.com
Lapinox
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 21
Localisation : Hannut

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Sam 12 Jan - 8:21

Merci, je me rends compte que je répète continuellement les mots zombie, mort, etc. Je vais essayer de changer, mais c'est pas toujours facile d'alléger quand on s'est fait une idée de base dès le début et qu'on est en train d'écrire la suite. Wink

J'ai commencé à écrire le 27 novembre, mais je n'écris pas tous les jours! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frosty
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 25
Localisation : Gembloux, Belgique

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Sam 12 Jan - 15:55

Et je me trompe ou tu avais dit que tu étais à 45 pages ? Smile

Ce que tu as posté ici, ça en fait combien par rapport à tout ce que tu as déjà écrit ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lapinox
Membre démembré
Membre démembré
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 21
Localisation : Hannut

MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   Dim 13 Jan - 16:32

Environ 3, je crois. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Écrivain boy(s)!   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Écrivain boy(s)!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est votre écrivain préféré ?
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» [Doom II] Kama Sutra
» Quelle est la meilleure exclusivité 360 ?
» 1459-04-27 - Baptême de Maje et Vald [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Helter Skelter :: L'outre-monde :: Taverne-
Sauter vers: